Scènes de famille – introduction

Introduction

La famille telle que je l’entends peut prendre bien des formes : celle qui nous a vu grandir, le couple que nous formons avec la personne que nous avons choisie, la famille qui s’élargit lorsque des enfants arrivent, celle que nous définissons avec des amis proches que nous estimons faire partie de la famille.

Elle peut être beaucoup plus large et englober tout ça. On peut y ajouter des oncles, des tantes, des neveux, des nièces et des cousins, des parrains, des marraines, mais aussi ceux de son compagnon ou de sa compagne. Elle peut être hétérosexuelle, homosexuelle, monoparentale ou encore recomposée de bien des manières. J’entends donc par famille celle que nous n’avons pas choisie et dont nous sommes issues, mais aussi celle que nous choisissons ensuite librement, notre foyer, et la réunion plus ou moins heureuse entre les deux.

Les relations unissant les membres d’une famille peuvent être extrêmement variées et ce qui les caractérise néanmoins est la charge émotionnelle qui les accompagne. Celle-ci peut être extrêmement positive et source de sérénité et parfois prendre des formes plus complexes, générant des tensions, de la colère, de la tristesse ou de la peur au-delà du seuil souhaité. Les situations peuvent alors se bloquer et créer une réelle souffrance pour les différents membres d’une famille, souffrance qui entraîne encore davantage de difficultés dans la relation.

Il existe différentes manières de traiter ces difficultés interactionnelles et celles que je propose dans cette série sont issues de mes expériences en tant que praticien en thérapie brève, mais aussi en tant que coach et accompagnant en développement personnel et relationnel. Depuis de nombreuses années, je reçois des clients qui souffrent de ne pas savoir comment s’y prendre pour améliorer leurs relations avec leurs parents, leurs enfants, leur conjoint… Ces personnes ont toutes la caractéristiques de vouloir bien faire et quoi qu’elle fasse, ça ne marche pas.

Au-delà de la relation, beaucoup veulent faire évoluer des situations de manière très pragmatique et concrète comme par exemple : faire en sorte que ma fille travaille davantage à l’école, retrouver des activités communes avec mon mari, régler le conflit avec mon fils, renouer avec mon père, mieux gérer la fille de mon mari qui me maltraite, faire en sorte que mon fils accepte de ranger sa chambre, mieux accompagner ma femme dans une période difficile… Ces situations peuvent s’organiser de manières fort différentes mais toutes ont en commun la communication et l’interaction. En effet, c’est bien au niveau de la relation que se construit la possibilité de passer du problème à la solution. Dans des groupes sociaux, qu’ils soient familiaux ou autres, l’interaction et les informations qu’elles véhiculent sont la nourriture même de l’évolution et du changement.

Tous les épisodes de cette série s’appuient sur la théorie des systèmes, la théorie de l’information, la théorie de l’engagement et le constructivisme et, volontairement, aucun de ces ancrages théoriques ne sera abordé dans toute sa profondeur. En effet, mon souhait ici est d’écrire une série pratico-pratique, à la portée de tous et qui puisse servir de base de réflexion et de source d’inspiration pour traiter les problèmes familiaux rencontrés dans la vie de tous les jours. Mon vœu est qu’après une première lecture, chacun puisse s’y référer pour tenter de construire des solutions adaptées aux difficultés rencontrées.

J’insiste dans cette introduction sur un élément qui me semble important lorsqu’on souhaite faire évoluer des situations familiales : il n’existe pas de famille idéale et il est normal que des problèmes se posent de temps à autre. Ce qui entraîne un emballement du problème n’est pas le problème en soi, mais bien souvent la manière de vouloir le résoudre. Cet ouvrage se propose donc d’offrir une réflexion sur des manières alternatives d’évolution en termes d’interaction dans de but de résoudre ce qui est souhaité. Cependant, il n’existe aucun remède miracle et si des changements relationnels peuvent entraîner de belles réussites, il n’en demeure pas moins que tout ne sera pas pour autant parfait, mais peut-être suffisamment modifié pour sortir de la souffrance et avancer dans cette imperfection.

Au fil des épisodes, vous allez faire connaissance avec la famille Dubouillon. C’est en effet cette famille et l’observation minutieuse qui est faite de son mode interactionnel qui vous donnera l’inspiration pour transposer leurs expériences aux vôtres. Bien sûr, toute ressemblance avec une famille existante serait purement fortuite et le fruit du hasard. Chaque chapitre sera composé d’une courte introduction, puis d’un exemple qui sera ensuite analysé. Je propose alors une réflexion sur ce qui pourrait changer dans cette situation tout en invitant le lecteur à se positionner : faut-il vraiment changer ou pas ?

J’utilise pour cela un rien d’humour et de provocation, mais ne vous y trompez pas : loin de moi l’idée de prendre les choses à la légère. Je connais toute la souffrance générée par des situations familiales difficiles et prend tout ceci très au sérieux. Cependant, je sais aussi que le changement est difficile et également que la situation telle qu’elle existe peut présenter quelques avantages qu’il ne faut peut-être pas supprimer trop vite ou trop violemment. J’invite donc en toute sincérité le lecteur, au travers des situations vécues par les Dubouillon, à définir si réellement ce changement est souhaitable ou non.

Mon expérience m’a montré que parfois, le simple fait d’accepter que rien ne doit changer suffit à résoudre le problème. En effet, bien souvent, un problème n’en est un que parce que on souhaite le régler et parce que on s’évertue à trouver des solutions. Aussi, je crois fondamentalement qu’avant de faire évoluer une situation, il faut convenir de ce qu’on veut réellement faire évoluer, pas moins et pas davantage.  Après ce passage sur le positionnement, je propose parfois un second exemple avant de présenter un résumé du chapitre.

Je vais conclure cette introduction en mettant le lecteur en garde contre la tentation du « copier/coller ». En effet, il n’existe aucune norme de ce que serait une bonne ou une mauvaise famille. C’est à chacun de définir ce qui sera bien pour lui dans le cadre des relations familiales. Les exemples proposés avec la famille Dubouillon le sont pour inviter chacun à une réflexion sur sa propre famille et les interactions qui s’y jouent. Ainsi, le lecteur pourra définir ce qu’il veut faire évoluer et progressivement générer ses propres solutions.

De même qu’il n’existe pas de norme familiale, il n’existe pas non plus de recettes miracles qui s’appliqueraient à toutes les familles. Lorsque j’accompagne des clients sur des difficultés familiales, mon travail consiste dans un premier temps à aider la personne à définir ce qu’elle souhaite changer, puis à faire émerger chez elle les solutions qui lui sembleront les meilleures dans son contexte. Cet ouvrage ne cherche pas davantage à proposer des recettes, mais à inspirer des possibilités nouvelles par un travail réflexif dans un premier temps, puis dans un passage à l’action comportemental que chacun pourra définir pour lui-même. Il est également possible de transposer ces exemples dans d’autres contextes : professionnels, sociaux, associatifs…

Je vous propose dans ce premier billet, outre l’introduction, d’accéder aux deux premiers épisodes. Vous recevrez ensuite régulièrement de nouveaux épisodes qui seront proposés dans un souci de complémentarité et d’évolution vers des situations de plus en plus complexes.

Découvrons tout d’abord la famille Dubouillon :

– Le père, 46 ans : Christophe
– La mère, 46 ans : Sandrine
– La fille ainée, 22 ans : Manon
– La seconde fille, 17 ans : Léa
– Le fils, 14 ans : Théo
– La petite dernière, 6 ans : Camille
– La grand-mère maternelle, 67 ans : Martine
– Le grand-père père maternel, 70 ans : Alain
– La grand-mère paternelle, 68 ans : Brigitte
– La grand-père paternel, 66 ans : Gérard
– La sœur de la mère, 43 ans : Florence
– Le frère du père, 39 ans : Sébastien

Articles similaires

accumsan ut felis sit mi, pulvinar Lorem