Scènes de famille – épisode 1

On ne peut pas ne pas communiquer

Lorsque nous sommes en présence les uns avec les autres, quant bien même nous ne nous disons rien, nous communiquons toujours quelque-chose. Cette communication passe par notre comportement ou simplement notre présence qui dit quelque-chose aux autres. Ainsi, il est impossible de ne pas communiquer. On peut aussi dire qu’il est impossible de ne pas influencer dès lors que nous partageons un même espace.
 

Observons la famille Dubouillon

Imaginons Léa (l’une des filles) et Théo (le fils). Ils se sont disputés la veille au sujet des tâches ménagères qui leur incombent. Ce matin, Léa est dans le salon assise sur le canapé et échange des textos avec sa copine Samira. Théo entre dans la pièce car il souhaite regarder une émission à la télévision. Lorsqu’il aperçoit sa sœur, il ne dit rien, allume le téléviseur et s’assoit le plus loin possible de Léa qui ne lève pas les yeux de son téléphone. Rapidement, on peut observer que Théo devient nerveux et que sa jambe gauche bat la mesure. Au bout de cinq minutes, Léa quitte la pièce en soupirant bruyamment. 

Nous voyons bien dans cette scène que Léa et Théo ont en commun le désir de ne pas communiquer avec l’autre. Aussi, font-ils en sorte de ne pas se regarder et se parler. Pourtant, malgré eux, ils échangent des informations non verbales et ces informations les font réagir. Il leur est donc impossible de ne pas communiquer et c’est le cas dans toutes situations à l’occasion desquels nous sommes en présence les uns avec les autres.

Et s’ils souhaitent faire évoluer cette situation ?

Il n’est pas sûr que Léa et Théo aient envie de faire évoluer cette situation. Après-tout, ça peut avoir certains avantages de ne rien se dire et de laisser l’autre se débrouiller avec lui-même. Il va pouvoir ruminer tout ça pendant pas mal de temps et c’est bien fait pour lui ! Et puis ça demande des efforts ces évolutions là. Il faut prendre sur soi, gérer ses émotions, avoir du recul. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Mon avis de blogueur, c’est que je n’ai pas d’avis sur la question. Car c’est bien à Léa et Théo de décider ce qui sera le mieux pour eux. Et ce n’est pas sûr qu’ils soient d’accord sur la question. Le mieux pour l’un ne sera pas forcément celui pour l’autre ! Bref, laissons-les se débrouiller avec leur situation.

Cependant, s’ils décident de changer quelque-chose, ils vont sûrement devoir communiquer volontairement pour sortir de cette communication involontaire qui donne libre court à des tas d’interprétations possibles. Car ce sont bien ces interprétations qui génèrent ensuite des comportements chez l’un comme chez l’autre. Il sera donc nécessaire qu’ils explicitent ce qui n’est pas dit verbalement. Et ce ne sera pas une mince affaire, car il va falloir trouver les bons mots pour ne pas reconduire ce qui s’est passé la veille et qui a abouti à un conflit.

Observons la famille Dubouillon

Retrouvons Théo qui est nonchalamment allongé sur le canapé en train de rêver à sa vie future. Soudain, il entend la clef tourner dans la serrure de la porte d’entrée. Sa grande sœur Manon vient de rentrer. Dès lors, on peut voir que Théo change de posture et d’expression.

Dans cet exemple bien banal, il n’y aurait sûrement rien de particulier à faire évoluer. Simplement, il démontre qu’une simple clef dans une serrure influence et communique quelque-chose. Notre présence est donc bien en soit une communication et une interaction qui va générer des comportements chez les autres. Ceci aura une grande importance pour la suite qui sera présenté dans les prochains épisodes quand bien même cela pourrait sembler anodin à ce niveau.

En résumé

  • On ne peut pas ne pas communiquer signifie que dans toute interaction humaine, nous disons toujours quelque-chose même si nous ne disons rien.
  • Notre présence et notre comportement véhiculent des informations non verbales.
  • Il en résulte que nous ne pouvons pas ne pas nous influencer les uns les autres.

Articles similaires

venenatis tempus amet, facilisis id, pulvinar